Site officiel des professionnels de la véranda aluminium

Trouver un fabricant de véranda

BIEN CHOISIR LES VITRAGES POUR ISOLER VOTRE VÉRANDA

Concilier isolation thermique, acoustique et protection solaire

Envoyer cette page par email Imprimer cette page
Une ligne de points

Bioclimatique par nature, la véranda aluminium doit favoriser l'énergie solaire en hiver tout en limitant les surchauffes l'été. Elle fait office de tampon thermique entre l'extérieur et la maison. Son enveloppe, lorsqu'elle est constituée de doubles vitrages à isolation renforcée, associe confort climatique et sécurité.

Le double vitrage, le minimum requis

Les vitrages des fenêtres ou la toiture de votre véranda doivent être choisis en fonction de votre projet et de l'orientation de votre nouvelle pièce à vivre. Car ce sont par ces mêmes vitrages que le soleil pénètre dans vos espaces de vie et agit naturellement sur l'atmosphère qui y règne.

C'est démontré, en matière de déperdition énergétique, les simples vitrages constituent la principale faille de l'habitat, avec près de 25% de la chaleur qui s'échappe par les fenêtres et portes-fenêtres. Principal responsable des surchauffes en été et des déperditions en hiver, le simple vitrage est déconseillé pour les vérandas.

A contrario, le double vitrage s'est imposé comme le standard en matière de confort thermique. Son principe est simple : une lame d'air déshydraté est retenue entre les deux vitrages afin d'augmenter les performances isolantes.

 

 

Le double vitrage à isolation thermique renforcée (VIR), l'indispensable

Trois fois plus performant qu'un double vitrage classique, le double vitrage à isolation renforcée est un double vitrage dont l'une des faces intérieures est recouverte d'une fine couche transparente faiblement émissive. Cette couche, composée d'oxydes métalliques et d'un gaz isolant (argon), combine judicieusement isolation thermique renforcée et protection solaire pour un confort optimal en toute saison. L'autre bénéfice du VIR est de laisser rentrer la lumière. Associé à la rupture de pont thermique, il est le choix qui s'impose pour limiter les déperditions en hiver et maîtriser les apports solaires en été.

 

Les options sur les doubles vitrages à isolation renforcée

Isoler du froid, préserver la lumière naturelle, protéger du bruit et des intrus... les doubles vitrages à isolation renforcée peuvent intégrer des verres spéciaux pour répondre à tous les besoins.

- le vitrage à contrôle solaire filtre les rayons du soleil et limite les apports solaires en été. C'est une option intéressante pour les toitures en verre. Attention, un vitrage à contrôle solaire limite aussi les apports solaires en hiver.

- le vitrage acoustique améliore le confort sonore, en augmentant l'épaisseur du vitrage ou en utilisant des vitrages feuilletés acoustiques.

- le vitrage de sécurité, associant deux ou trois vitrages composés de verre feuilleté, retarde l'effraction. Renseignez-vous auprès des professionnels pour connaître les tests réalisés

 

Par ailleurs, un vitrage dont la face extérieure est traitée avec une couche autonettoyante nécessite aussi peu d'entretien que les montants en aluminium laqué d'une véranda. Composé d'une couche transparente, ce type de vitrage conjugue la double action de l'eau et des rayons du soleil pour réaliser un nettoyage à la fois régulier et écologique. Cette option est recommandée pour les vitrages en toiture souvent difficiles d'accès.

 


 

<<  Protection solaire, ventilation et chauffage

Toiture plate et toiture inclinée  >>

VOIR
LE TEMOIGNAGE

Pour sa véranda, elle a choisi l'aluminium.

Comprendre pourquoi. » En savoir plus

LA VERANDA
EN IMAGES

Découvrez vite la véranda qui s'adapte à vos envies ! » En savoir plus

LES REGLES
PROFESSIONNELLES

Règles officielles pour la conception et

réalisation des vérandas alu » En savoir plus

TROUVER
UN FABRICANT DE VÉRANDA

Des professionels à votre écoute

» En savoir plus

Trouver un fabricant de véranda

CALCULER

SES APPORTS SOLAIRES

Déterminez la contribution d'1 m² de fenêtre 

à la réduction du chauffage en hiver.

calculez les apports solaires